PLAYA DE LA GUANCHA; vu par Pauline, janvier 2013

arrivée à la Guancha

arrivée à la Guancha

 

Nous avions fait nos sacs la veille et nous devions partir ce matin-là. Le programme s’avérait idéal : 2h de marche avec un sac à dos, arrivée sur une plage déserte, et nuit dans une ancienne grotte Guanche (les premiers habitants des Canaries). J’y avais déjà été il y a deux ans et je savais que la plage était couverte de galets, comme ça, pas de surprise. Je me doutais que nous serions chargés mais je me disais que ce n’était qu’une toute petite montagne de rien du tout que nous devions franchir, et lorsque j’étais toute fière d’être arrivée en haut, je me suis rendu compte qu’il y en avait une autre.

Il fallait alors redescendre la première et entamer la montée de la seconde montagne. Ce n’est qu’une fois arrivée en haut que j’ai revu la fameuse plage. Je l’ai trouvée très belle. Puis il a fallu redescendre, on était chargés comme des ânes, et la descente, c’était le plus douloureux pour les genoux. Lorsqu’on est arrivés j’étais complétement crevée (mais ce n’est qu’un détail).On s’est assis sur le muret qui menait à la seule maison à des kilomètres à la ronde. On ne sait pas trop qui vit dedans ni comment on a fait pour la construire, mais une chose est sure, elle est là, toute seule au milieu de la plage, inhabitée. Comme il n’y avait personne, on s’y est installé et on a mangé nos sandwiches. Moi, j’avais hâte de voir notre grotte, mais Basile, lui, par contre, voulait dormir sur la plage. D’ailleurs ce jour-là ce n’était pas possible. On n’avait pas pris de tente et il y avait trop de vent et de vagues. Pour lui faire plaisir on lui a promis que l’on reviendrait dormir ici le dernier jour.

On s’est ensuite dirigés vers la grotte. Il s’agissait d’une grotte qu’on avait vu il y a deux ans mais dans laquelle on n’avait pas pus dormir. Papa avait l’air de s’en souvenir parfaitement, mais moi je ne voyais pas du tout à laquelle il faisait référence. Même lorsque nous sommes arrivés sur les lieus, je ne me souvenais pas d’avoir déjà vue cette grotte. Je l’ai toutefois trouvé très belle et parfaite pour y vivre. Ce soir-là, nous avons fait un feu et les parents nous ont racontés une de leurs histoires. Puis on est allés se coucher et j’ai très mal dormis (mais ce n’est qu’un détail).

Canaries (12)

Le lendemain j’ai été me baigner avec Basile, c’était amusant car il y avait toujours des vagues (quoique bien moins que la veille), cependant, lorsque je me faisais, par mégarde, emporter dans une déferlante, je me cognais partout sur les galets et après, je rentrais avec des gros bleus (mais ce n’est qu’un détail). Le troisième jour, on est allés monter un camp sur la plage. J’ai construit un muret avec des galets et on a mis un tarp (un genre de bâche) sur des bâtons de rando pour faire un toit. Une fois terminé le résultat était super, on se sentait vraiment chez soi. Je dirais même qu’on s’y sentait mieux que dans la grotte, car c’est nous qui l’avions construit.

Canaries (14)

notre camp sur la plage

L’après-midi je me suis fait mal à l’oreille en me prenant une vague en pleine figure. Maman m’as préparé de l’huile mais elle n’avait rien pour doser et je crois qu’elle m’en a mis trop, ça m’a fait mal toute la journée (mais ce n’est qu’un détail). Le soir on a mangé des bananes au chocolat cuites en papillotes (Mmm…).

Le lendemain, je n’avais plus mal à l’oreille (je vous avais bien dit que ce n’était qu’un détail !). On a plié les affaires et on est repartis. J’ai fait le chemin inverse, c’était plus facile, vus qu’on avait des sacs plus légers. On est arrivés à San Sébastian à temps pour fêter le jour de l’an.

 

Pauline

Canaries (18)

 

Apiedmaispasque |
Lilotbambou |
Kangourouroz |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Asiafamily
| ECOLE JEAN DE LA FONTAINE -...
| Plaisir d'écrire et vo...