POUR UN POULET! par Pauline

Je sors dehors prendre l’air. Nous naviguons sous voile, ce qui est rare depuis que nous avons déchiré le génois. Oboé avance tranquillement, à son rythme. Voilà 2h et demi que nous avons quitté les Hollandes Cays. Le temps est ensoleillé. La journée s’annonce idéale. Pourtant…

DSC_0210

-Pff… j’m’ennuie !

 

Je baille. Maman est en face de moi, assise sur un banc de cockpit. Elle fait des mots croisés. Je regarde l’océan en cherchant quelque chose à faire.

-Je sais ! Je vais lancer ma dent à l’eau !

Je rentre dans le bateau, puis ressors quelques secondes après avec une petite boite qui contient une demi-douzaine de dents.

6998072-une-poule-vivant-isolee-sur-fond-blancDepuis que mes parents ont lu La V’limeuse autour du monde (un magnifique récit de voyage en famille à bord d’un voilier), on a une super technique pour utiliser nos anciennes dents. On les lance à la mer en demandant à Neptune, de pécher du poisson. C’est bien, la pêche. Ça occupe. Et puis, souvent, c’est la seule chose qui se passe de la journée, sur un bateau. Il y a toutefois un léger problème :

-Oui mais,…j’aime pas le poisson !

En effet, cela fait quinze jours que nous en mangeons à tous les repas. Malgré tous mes efforts pour m’intégrer et manger la même chose que tout le monde, le poisson, je ne peux plus le voir en peinture.

-Bah, demande un poulet ! Propose Maman sans lever les yeux de son magasine.poulet_1209375391

Haha, très drôle. Je lui parle de problèmes sérieux et elle trouve le moyen de plaisanter. Pourtant, malgré tout, l’idée me séduit. J’en ai vraiment trop marre du poisson.

Je choisis la plus belle et la plus grosse de mes dents. Celle que j’ai perdue il y a quelques jours. Elle a de beaux reflets nacrés. Avec ça, Neptune ne pourra pas me refuser un petit poulet de rien du tout. Et je la lance à l’eau en disant :

-Allez hop ! Pour un poulet !

Papa se moque de moi en disant que ça ne marchera jamais. C’est ça, rigole. Tu pourras toujours courir pour en avoir, de mon poulet. J’attends quelques minutes, mais rien ne se passe. Alors je referme la petite boite et je soupire :

-Pff… j’m’ennuie !

DSCN0218

Un quart d’heure plus tard, nous sommes ancrés aux Estern Lemon Cays. La lancha (pirogue) de fruits et légumes vient se mettre à côté de notre bateau et papa commence à marchander 12 citrons pour le prix de 10.

-J‘ai d’autres clients tu sais ? Fait le vendeur.livraison-de-poulet-rotis-a-la-braise-a-paris-et-neuilly-14

-Oui. Mais pas aussi sympathiques que moi !

-Vous avez du poulet ? Demande Maman

-J’ai UN poulet.

-Pauline ! Crie maman, Voilà ton poulet !

Je sors en trombe du bateau. Je n’en crois pas mes oreilles !

-Ouah, super !

 

Pauline

poulet11-4c8361

 


Répondre

Apiedmaispasque |
Lilotbambou |
Kangourouroz |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Asiafamily
| ECOLE JEAN DE LA FONTAINE -...
| Plaisir d'écrire et vo...