Archives pour la catégorie (07)Colombie Panama

Plongées aux San Blas; par Pauline

 

image

image

LES MOUILLAGES A PANAMA; par Bernard

imageimage

ON A PASSÉ LE CANAL DE PANAMA (suite); par Bernard

Le film du passage monté par Pauline

cliquez sur l’image

Image de prévisualisation YouTube

 

image

imageimage

ON A PASSÉ LE CANAL DE PANAMA ( 1ère partie); par Bernard

imageimageimage

Les Dieux sont tombés sur la tête…des Kunas; par Bernard

image

Passer le Canal; par Bernard

imageimage

IL Y A UN REMORA SOUS LA COQUE; par Pauline

imageimage

LES ILES SAN BLAS, un paradis en sursis; par Véronique

imageimage image

COMMENT J’AI RISQUE MA VIE AUX SAN BLAS par Véronique.

Sur les guides on nous explique qu’aux san blas la faune locale est non agressive.

DSC_0180

J‘avais quand même une appréhension quand Pauline se baignait le soir après le coucher du soleil… On se moque gentiment :

- » y’a rien a craindre ! »

danger croco

Nous avons ensuite retrouvé des amis français qui nous assuraient avoir entendu parler d’un crocodile aux Hollandes Cays justement (partie Nord des san blas) et de belle taille , legende ou vérité ?… Voilà la raison de mon malaise lors des bains nocturnes de ma fille !!!

Le fait de trouver ce genre de reptile en eau de mer et si loin de la côte nous semblait peu vraisemblable . On nous avait expliqué en Afrique que l’eau douce « flottait » sur l’eau de mer par calme plat… Peut être ces animaux profitaient de cette opportunité pour s’aventurer un peu. une autre théorie voudrait que les crocos arriveraient bébés échoués sur un tronc d’arbre et grandiraient près des trous d’eau douce sur les iles désertes. 

Nous avions oublié la présence éventuelle de sauriens, quand ayant jeté l’ancre à Green Island , nos voisins de mouillage nous signalent la présence d’un crocodile de 2,50m environ… Ils l’ont vu de leur propres yeux, pas loin du bateau. Sur ce, ils font le tour pour prévenir tout le monde du danger. Ils ont deux labradors, qui, il y a cinq minutes encore, s’égayaient dans l’eau peu profonde près de la plage. C’est sans doute la présence des chiens qui a attiré le crocodile …

oeil-de-crocodile-181151

Nous reprenons nos activités, pour les enfants la résolution de quelques équations dans le carré avec leur père.

Bien entendu pour le mouillage, plus question de mettre un orteil à l’eau aujourd’hui !De toute manière il ne fait pas beau, nuages bas et temps orageux, il fait lourd…

A bord aussi , l’orage gronde, ma fille est mécontente et le fait savoir au monde entier… Les équations sont mal passées ?
Je vois près de la plage un gros tronc de cocotier, pour détendre un peu et détourner les tensions, j’appelle Pauline –  » viens voir le crocodile » en pointant le cocotier du doigt.
Nous scrutons toutes les deux la forme immergée, quand le cocotier soudain se met a gigoter, on voit clairement sa longue queue hérissée de pointes écailleuses se dresser vers le ciel, et ouvrir grand sa gueule ! Ma fille n’en revient pas … Et moi donc !

Nous voilà partis tous les quatre à la plage pour observer ce drôle de voisin …Il ne nous a pas attendu, il a filé. Nous surveillons les environs, Bernard est motivé pour aller observer la bête de plus près.

Je me dis que le reptile ne doit pas être indifférent aux pélicans qui pullulent sur les lieux, et se rassemblent par groupes entre les îles. S’il y a présence du prédateur, leur agitation devrait nous le signaler… En effet, quelques temps plus tard, leur envol et leur nervosité nous signalent son passage, et un pelican fait bientôt les frais de son appétit !

 

croco 1

Bernard avec les enfants partent à sa recherche mais le saurien s’est vite enfuit laissant son butin sur place… Nous ne le reverrons pas de sitôt ! En fait, jamais, puisque le lendemain nous partons pour un endroit plus propice aux baignades, mais nous aurons toujours un peu cette pointe d’appréhension quand l’eau est trouble ou profonde …
 

 

Ah ! Oui, j’oubliais … C’est pas cette fois là où j’ai failli mourir, c’est lors d’un anniversaire d’un enfant kuna, il y avait un gâteau plein de crème de toute les couleurs … Ça se refuse pas… Il est servi avec une crème liquide au goût de coco… en fait de la glace fondue ( depuis combien de temps ? ).

DSCN0262

 

 

Et voilà comment avec quelques germes, on empoisonne tout un mouillage, pour quelques jours !

En tout cas moi, j’ai cru mourir ! Ah, quels aventuriers !!!

Véronique.

POUR UN POULET! par Pauline

Je sors dehors prendre l’air. Nous naviguons sous voile, ce qui est rare depuis que nous avons déchiré le génois. Oboé avance tranquillement, à son rythme. Voilà 2h et demi que nous avons quitté les Hollandes Cays. Le temps est ensoleillé. La journée s’annonce idéale. Pourtant…

DSC_0210

-Pff… j’m’ennuie !

 

Je baille. Maman est en face de moi, assise sur un banc de cockpit. Elle fait des mots croisés. Je regarde l’océan en cherchant quelque chose à faire.

-Je sais ! Je vais lancer ma dent à l’eau !

Je rentre dans le bateau, puis ressors quelques secondes après avec une petite boite qui contient une demi-douzaine de dents.

6998072-une-poule-vivant-isolee-sur-fond-blancDepuis que mes parents ont lu La V’limeuse autour du monde (un magnifique récit de voyage en famille à bord d’un voilier), on a une super technique pour utiliser nos anciennes dents. On les lance à la mer en demandant à Neptune, de pécher du poisson. C’est bien, la pêche. Ça occupe. Et puis, souvent, c’est la seule chose qui se passe de la journée, sur un bateau. Il y a toutefois un léger problème :

-Oui mais,…j’aime pas le poisson !

En effet, cela fait quinze jours que nous en mangeons à tous les repas. Malgré tous mes efforts pour m’intégrer et manger la même chose que tout le monde, le poisson, je ne peux plus le voir en peinture.

-Bah, demande un poulet ! Propose Maman sans lever les yeux de son magasine.poulet_1209375391

Haha, très drôle. Je lui parle de problèmes sérieux et elle trouve le moyen de plaisanter. Pourtant, malgré tout, l’idée me séduit. J’en ai vraiment trop marre du poisson.

Je choisis la plus belle et la plus grosse de mes dents. Celle que j’ai perdue il y a quelques jours. Elle a de beaux reflets nacrés. Avec ça, Neptune ne pourra pas me refuser un petit poulet de rien du tout. Et je la lance à l’eau en disant :

-Allez hop ! Pour un poulet !

Papa se moque de moi en disant que ça ne marchera jamais. C’est ça, rigole. Tu pourras toujours courir pour en avoir, de mon poulet. J’attends quelques minutes, mais rien ne se passe. Alors je referme la petite boite et je soupire :

-Pff… j’m’ennuie !

DSCN0218

Un quart d’heure plus tard, nous sommes ancrés aux Estern Lemon Cays. La lancha (pirogue) de fruits et légumes vient se mettre à côté de notre bateau et papa commence à marchander 12 citrons pour le prix de 10.

-J‘ai d’autres clients tu sais ? Fait le vendeur.livraison-de-poulet-rotis-a-la-braise-a-paris-et-neuilly-14

-Oui. Mais pas aussi sympathiques que moi !

-Vous avez du poulet ? Demande Maman

-J’ai UN poulet.

-Pauline ! Crie maman, Voilà ton poulet !

Je sors en trombe du bateau. Je n’en crois pas mes oreilles !

-Ouah, super !

 

Pauline

poulet11-4c8361

12

Apiedmaispasque |
Lilotbambou |
Kangourouroz |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Asiafamily
| ECOLE JEAN DE LA FONTAINE -...
| Plaisir d'écrire et vo...